CONFORT ET / OU SEDUCTION

 

Il y a quelque temps, j’ai été invitée à découvrir la boutique événementielle Ugg au coeur de Paris… Et cela m’a fait sourire parce qu’en temps normal, je ne suis pas adepte de ce genre de chaussures/chaussons, après tout pourquoi pas ? Et puis je me suis dit qu’en 2012, cette année, cet hiver, j’arrêterais bien d’avoir froid en: ayant des pulls, des vrais manteaux (au moins un) et des chaussures confortables pour arrêter d’avoir les orteils comme des croustibats à la fin de la journée, etc… Mais cette invitation a soulevé en moi l’envie irrémédiable de demander à mon mec, si d’aventure je portais des ugg à la maison ( parce que il faut pas abuser, c’est des chaussons quand même) il m’aimerait toujours? il m’a dit “Non”. Très bien, il a ajouté c’est comme le jogging, moins t’en porte plus je t’aime… Donc se pose à moi un dilemme soit je le quitte sur le champ et je pourrais porter des Ugg tranquille, avec un jogging, en matant des séries débiles all long day, et me nourrir uniquement de chocapic*. Soit je suis condamnée à être perchée sur des talons de 12cm, manger sain, bouger plus et ne jamais avoir le mascara qui coule** MAIS avoir un amoureux attentif: GROS questionnement… Le confort est il l’ennemi de mon couple? Serais-je en train de vivre une idylle avec le tyran de la chaussure? Je me chausse pour qui? lui? moi ? Pour nous, c’est certain. Mais puisque je suis curieuse, j’y suis quand même allée en me disant qu’il devait y avoir d’autres modèles, entre THE ugg “no fuck” et l’escarpin “bitch”,  je pourrais trouver un juste milieu… une sorte de stilettos fourrés? Et ce fut presque le cas, joie miracle et allégresse. La botte de motarde fourrée… Si mes dessous de pieds avaient des papilles, au moment où j’ai glissé mes pieds à l’intérieur ils auraient été proches de l’extase gustative… Mignonnes, confortables, légères, avec un tutu et un perfecto en jean: tellement cools, je sors de mon expérience ravie… Toujours est-il vous pouvez vous rendre à LA CREMERIE, 15 rue des Halles – Paris jusqu’à la fin du mois d’Octobre pour découvrir toute la collection et bonus, oui je salue quand les marques sont créatives comme ça, il y a un petit parcours dans le noir/ pieds nus, à réaliser, je ne vous en dis pas plus. Pour le souvenir parce qu’il faut quand même attester de sa présence sur le lieu, genre ” I did it!” il y a un photo call, dans l’oeuf fourré, cerise sur le gâteau votre photo sera soumise aux votes des internautes dans l’espoir de gagner un énorme bon d’achat… 

 * je ne fais pas les choses à moitié ce genre de modèle, déclenche en moi des comportements excessifs et régressifs, véridique.

** j’exagère hein… ne vous en faites pas je ne fais pas le ménage en tenue de soubrette, tout va bien!  


Article précédent Article suivant

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés