HAPPY FRIDAY #76

make-my-lemonade-do-it-yourself-diy-happy-friday-boobs-question-4

Happy friday la compagnie !

“What’s going on ?!” Oui c’était les mots du danois quand il m’a vue sortir tous seins dehors. Et bien it’s going nothing, j’avais juste envie de porter un grand décolleté. Il y a des jours comme ça, où j’ai envie de tester, je me sentais bien dans mes baskets et dans ma peau, et j’avais envie de m’assumer. Me voilà dehors, sur le bitume, le nez en l’air, il y a un petit rayon de soleil, je sens que ce sera une bonne journée. Dans la rue on me regarde, je ne sais pas si c’est à cause du chapeau ou du décolleté, ou de mon air enjoué qui se marre toute seule… Toujours est-il que je rentre dans le métro et là, instinctivement, je cache mes seins avec mon châle… Je continue à me couvrir jusqu’en arrivant au bureau et je décide de tomber le châle, et de déambuler comme si de rien n’était. J’ai senti que des regards ne savaient plus trop où se poser, mais je n’y ai pas trop prêté attention. Je crois que cela m’a amusée même mais je sentais bien que quelque chose de différent se passait.
 
 
 
make-my-lemonade-do-it-yourself-diy-happy-friday-boobs-question-3
 
 
La journée a suivi son cours et je n’y ai pas trop pensé, j’avais comme des super pouvoirs, je portais le décolleté comme le V de victoire, c’était assez étrange. Le pouvoir des vêtements. Et puis le soir, je me suis rendue à une soirée et j’ai rencontré une femme que la nature avait copieusement gâtée au niveau des bonnets et je me dis, merde Lisa tu n’arrêtes pas de regarder ses seins, c’était trop beau mais j’étais hypnotisée. Voilà, voilà. Et là, moi avec mon décolleté de mauviette, je me suis dit que l’on était en train de toucher des yeux un sujet sensible. Je reprends depuis le début cette journée, un peu crash-test malgré elle. Ce matin-là, quand je me suis vêtue de mon body vertigineux, je l’ai porté parce que j’en avais très envie. Mais je savais bien que je ne vivais pas dans une bulle en autarcie, et des gens j’allais en croiser… Alors j’ai inconsciemment ( ou sciemment, je ne sais pas, je ne me pose pas autant de questions devant mon placard), su que j’allais exposer un aperçu de mon anatomie au monde.  En l’enfilant ce matin-là et en voyant la réaction de mon amoureux, je me suis dit ” Ah ouais quand même… on s’en fout”. Cela me faisait plaisir. Et puis c’est le truc le plus vieux et le plus naturel du monde, les seins, et l’été je suis tout le temps topless et je me pose moins de questions. Certes le contexte est différent mais cela reste des seins, tout le monde en a déjà vu de près ou de loin au moins une fois… 
 
 
 
make-my-lemonade-do-it-yourself-diy-happy-friday-boobs-question-1
 
 
Je suis sortie et je me suis quand même couverte ce V profond, question de contexte sans doute. Au bureau je me suis assumée parce que j’étais en confiance et le soir j’ai paradé le sillon au vent, pour ??? Être vue ? Je m’interroge alors. Le décolleté en plus d’être un stabilo boss de féminité, serait-il un accessoire ? Comme “regardez ma veste rouge scandale” ? Et faut-il dire quelque chose ? Ou justement se taire serait une marque de respect ? Pour ma part, lorsque j’ai croisé cette femme, j’avais envie de dire “Madame vous avez un décolleté sublime”, comme je lui aurais dit “Vous avez des chaussures incroyables…”. Est-ce que cela est déplacé ? Mais si un homme l’avait dit, aurait-il été taxé de pervers ? Ma question est : comment ne pas regarder ce que l’on ne peut que voir ?! Quel est l’usage ? Et puis, cela m’a travaillé beaucoup, un jour sur le blog j’avais fait un cours de mathématiques foireux sur le fait de porter un décolleté profond avec une belle poitrine ou des petits seins… Toujours est-il que je pense que l’on fait vraiment ce que l’on veut avec son corps et j’admire la liberté de certaines de s’assumer pleinement j’aimerais être plus libre moi aussi. C’est quand même fou comme quelques centimètres carrés de peau que l’on a pas l’habitude de voir, peuvent donner envie d’oser un peu plus de féminité ! 
 
 
 
make-my-lemonade-do-it-yourself-diy-happy-friday-boobs-question-2
 
 
Aujourd’hui je porte donc un body vertigineux, un pantalon, une cape et un chapeau Urban Outfitters, et des chaussures Sarenza. Ces photos on été prises aux Serres d’Auteuil par le Talentueux Martin de Say Cheers… 

To read this post in English, click here!


Article précédent Article suivant

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés