MY BOW SHOES

Happy DIY day mes chatons,

Vous savez il y a des choses dont on rêve, et dont on sait bien que nous ne pourrons jamais nous les offrir, ou même si on pouvait les avoir, on n’oserait jamais les porter. De peur de les abîmer ou bien de ne pas assumer de porter le PIB d’un pays en voie de développement au bout des pieds… Mais si! Vous savez de quoi de parle, je vous en ai déjà parlé ici… Et bien là, c’est un peu la même chose qu’avec les bottes à franges Isabel Marant… J’ai eu un crush pour ces chaussures à noeuds strassés Chloé. Mais en plus d’être inabordables pour le commun des mortels, elle sont surtout introuvables et sold out absolument partout car elles commencent à avoir de la bouteille ces demoiselles. Je les trouve dingues, elle existaient en ballerines ou à talons, j’ai longuement hésité sur ce point pour la réalisation de ce DIY car je me suis dit que que c’était quand même plus flatteur de le faire sur une paire d’escarpins, j’avais peur du look saucissons de fête sur une paire de ballerines. Sans plus attendre, je vous livre les étapes pour réaliser vous aussi votre paire d’escarpins à la façon de… Chloé.

Pour ce DIY:

-Coût environ 30 euros (matériel hors escarpins)

-Temps environ 2 heures voir 3h si vous n’êtes pas très concentrée…

-Difficulté “pas besoin d’être expert”…

Pour ce DIY, il vous faut:

  • – des escarpins bien sûr, ici des Georgia Rose!
  • – du ruban de strass dans ce style avec des petits strass sur fond noir,
  • – de la feutrine (2 feuilles fines suffiront),
  • – 4 petites pressions,
  • – 8 gros strass ronds,
  • – 4 mètres de ruban de 2 cm de large et 50 cm de 1 cm en suédine noir trouvé chez Shindo ( d’ailleurs vous avez 20% de réduction si vous venez de ma part…),
  • – Du fil cordon noir et une aiguille à cuir.
  • – 40 cm de fil de fer, ou gaine électrique.

Découpez tout d’abord, 8 rectangles de ruban strassé de 8cm x 4cm et faites la même chose dans la feutrine noire. Découpez ensuite 8 petits rectangles de 5cm x 1cm uniquement dans le ruban strassé. Superposez la feutrine et les strass.

À l’aide de l’aiguille à cuir et du cordon noir, pincez le rectangle  en son milieu de façon à former un noeud papillon, fixez-le en faisant plusieurs points à la main. Ensuite positionnez le petit rectangle sur les points à la main, de façon à les cacher.

Fixez le petit rectangle à l’aide de l’aiguille à cuir et du cordon noir, de façon à former un bague. Et vous voilà avec un petit noeud adorable.

 Prenez ensuite la suedine de 1cm débitée 8 fois en 10cm, et formez une bague, fixez le centre pour fermer cette boucle de suédine. Avec un petit morceau de suédine supplémentaire formez une bague autour du centre de cette boucle.

Toujours à l’aide du fil et de l’aiguille, fixez ce nouveau petit noeud en suédine, et venez coudre un gros strass sur le dessus. Fixez le petit noeud noir garni du gros diamant sur le dessus de votre noeud en ruban de strass. Ça commence à avoir de la gueule tout ça!

Découpez ensuite 4 bandes de suédine de 26cm pour la verticale, une  de 27cm (mon tour de mollet) à vous d’ajuster en fonction du vôtre,une de 24 cm ( mon tour de cheville), à vous d’ajuster en fonction du vôtre et une de 16 cm (le coup de pied). Disposez  le ruban vertical sur une table, puis posez celui du “tour de votre mollet” perpendiculaire à ce dernier tout en haut. Posez le second “tour de cheville” environ 8 cm plus bas, et posez enfin le dernier ruban “coup de pied” toujours de manière perpendiculaire 8 cm plus bas. Épinglez ces emplacements bien perpendiculaires les uns des autres, j’insiste car si cela n’est pas droit, cela fait rapidement très cheap. Puis piquez les rubans de suédine à la machine, en formant de petits carrés, ou des petites croix.

Puis à chaque intersections cousez à la main les noeuds. Vous avez fait le plus gros, félicitations!

Piquez ensuite à la main et de façon bien solide le ruban de suédine au milieu du décolleté de la chaussure, l’aiguille à cuir et le cordon vont bien vous aider mais n’hésitez pas vous servir d’un dé à coudre pour cette étape.

Piquez ensuite la partie correspondante au coup de pied sur la chaussure prévoyez 1cm de valeur de couture. Il faut que cette partie soit bien plaquée sur le pied, la suédine se détend un peu, ne vous inquiétez pas si vous forcez (un peu!) à l’enfilage de votre chaussure. Puis prenez 17 cm de ruban (2 cm), pliez-le en deux sur le sens de la hauteur et piquez au bord à la machine avec un point bien serré.

Coupez 16,5 cm de fil de fer, et faites coulisser ce dernier dans votre tube de suédine, fermez à la main ou à la machine votre tube de façon à condamner la sortie de fil de fer. Fixez solidement votre tige sur le milieu du talon de votre escarpin.

En haut de votre tige, fixez une extrémité de votre “tour de mollet”, solidement comme d’habitude, “solidement” mais gracieusement,  pas de pâté de fils… je vous connais.

Prenez maintenant les pression et fixez la partie femelle sur le dos de la tige en prenant en sandwich, la tige ” fil de fer” et l’extrémité de votre “tour de mollet”. Piquez ensuite la partie mâle de la pression sur l’autre extrémité de votre “tour de mollet”.

 Faites de même avec la partie “tour de cheville” et piquez une extrémité sur la tige à 1,5cm au dessus du talon. Accrochez ensuite les pressions et TA-DA! Recommencez sur l’autre escarpin toutes ces étapes et allez donc vous la raconter…

 

Je porte un vernis à ongle Rose poudré Marionnaud bien opaque, et un collant Etam!


Article précédent Article suivant

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés