Rencontre avec Justine Beaussart, fleuriste

Vous avez sûrement aperçu Justine dans les photos des collections Make My Lemonade, elle nous raconte aujourd'hui son parcours et sa profession qu'elle exerce avec passion, sa relation avec les fleurs et ses inspirations.

Peux-tu te présenter et nous raconter un peu ton parcours ?

Je m'appelle Justine, je suis fleuriste à Milan en Italie.  J'ai fait des études de communication qui m'ont ensuite amenées au métier de productrice photo et vidéo pour la publicité. Un parcours initialement assez fluide je dois dire, jusqu'au jour où ça a commencé à me gratouiller un peu..! Il y a d'abord eu autour de moi une succession de femmes inspirantes qui se sont lancées des défis fous de changement de carrière : céramiste, libraire, encadreuse, pâtissière, tatoueuse, instructrice en simulateur de vol et j'en passe ! Et puis il y a eu aussi un sentiment grandissant de lassitude au travail. Il y a 3 ans j'ai franchi le pas : démission, stages, CAP. Et me voilà donc fleuriste, spécialisée en événementiel et set design.

 

Sais-tu d’où te vient le goût pour les fleurs ?

J'ai beaucoup de jolis souvenirs d'enfance liés aux fleurs, je dirais que ça vient de là. Le rituel annuel du repiquage des pensées, les grandes bottes de glaïeuls du dimanche au marché, les ateliers "petits sacs de lavande" pour le linge, les edelweiss dans les herbiers et puis l'arrivée tant attendue de la spectaculaire floraison du mimosa dans le jardin chaque hiver

Tu vis en Italie à Milan depuis 4 ans maintenant, quel rapport ont les italiennes et les italiens avec les fleurs, y vois-tu une différence culturelle avec la France ? 

A Milan la culture de la fleur est assez différente de ce que j'ai pu connaître en France, surtout au niveau de l'offre.
Il y a d'un côté les nombreux kiosques qui vendent des fleurs bon marché et des bouquets assez basiques et de l'autre les très belles boutiques haut de gamme.
Au milieu de ces deux extrémités, là où en France les quartiers des grandes villes comptent de nombreux artisans fleuristes qualifiés, ici il n'y a pas grand monde.
Cela dit ces dernières années les choses changent un peu, de nouveaux jeunes fleuristes moins traditionnels sont arrivés sur le marché, notamment grâce à l'essor du commerce en ligne et des réseaux sociaux et je vois également un intérêt grandissant pour les fleurs chez les personnes de ma génération.

 

Tu as posé plusieurs fois pour Make My Lemonade, mais tu as également composé le set design floral pour la collection The Coolest Person You Know, alors c'est plus difficile de poser ou de composer ?

Ce n'est pas que l'un soit plus difficile que l'autre, mais disons que quand je pose je m'amuse et quand je compose je travaille ! Même si mon travail m'amuse évidemment beaucoup et que j'essaye toujours de poser avec professionnalisme :)

Imagine une fleur qui n’existe pas… à quoi elle ressemble et quel est son parfum ?

Elle a une odeur chaude et sucrée proche de celle du jasmin. Elle fleurit plusieurs fois par an, à chaque fois d'une couleur différente, imprévisible. Elle est généreuse, toujours pleine à craquer de pollen et de nectar, garde manger inépuisable pour toutes les abeilles du quartier !

 

Un-e artiste qui inspire ton travail ?

Rachel Ruysch, peintre néerlandaise dont le thème favori était les natures mortes de fleurs.

 

Chez Dior on retrouve la rose et le muguet, chez Yves Saint Laurent on apprécie des fleurs comme le lys, le jasmin, les jacinthes… et quelles fleurs pour Make My Lemonade ?

Des fleurs colorées aux formes incroyables : Dahlia Géants Café au Lait et Penhill Watermelon, Allium Ambassador, Digitales Suttons Apricot, Pivoine Clair de Lune et Old Rose Dandy.

 

La question tant attendue, ta fleur préférée ?

J'ai clairement un petit faible pour les Dahlias :)
Mais idéalement, ma fleur préférée est cultivée localement et dans le respect de sa saisonnalité. Aujourd'hui encore, 9 fleurs sur 10 dans le commerce arrivent de l'étranger, elles sont dopées aux pesticides et dorment pendant des jours et des jours dans des chambres froides.
En France, la filière locale se réorganise tout doucement, notamment grâce à une nouvelle génération de fleuristes engagé-es et à la sensibilisation des consommateurs-trices.

 

Tes 3 comptes Instagram préférés ?

3 comptes fleuris alors !
@poppykalas
@doan_ly
@wifenyc

Alors, qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour l’avenir ?

Ohlala ! L'avenir s'annonce plein de nouveautés excitantes et de grands chamboulements de vie !!
D'abord un retour en France d'ici peu de temps et puis une création d'entreprise en dépit de ces temps incertains... stay tuned et surtout dites-moi M**de !

 

Pour suivre Justine, découvrir ses créations et connaitre les suites de ses aventures, rendez-vous sur son compte Instagram @BJustine_ !


Article précédent Article suivant