QU’EST CE QU’ON MANGE?

make-my-lemonade-recette-donuts

Bon mercredi les chéries, 

 Je dois vous avouer que je suis un peu paumée, ce n’est pas arrivé du jour au lendemain mais là, j’avoue que je me perds dans le contenu de mon assiette. En discutant avec des amies, au delà de vouloir une taille de guêpe, ce qui se passe dans notre frigo nous inquiète, il est fini le temps où on enchainait les soirées et les lendemains de fête à grand renfort de Big Mac, de gnocchis/lardons/poivron et où le lundi matin même pas mal, on était fraîches et dispo pour une nouvelle semaine. Je ne sais pas si le contenu de ce que nous ingurgitons a changé ou c’est nous qui n’avons plus le même métabolisme qu’avant…  Finalement cette “reconfort food”, ne réconforte que nos esprits, mais dans les faits, il nous déglingue. Plus que la ligne on veut de l’énergie, ou les deux si possible, hein…

Et puis avec tout ce que je vois passer sur les internets, ce que je lis, ce que j’entends, je m’y perds. Si je suis le mouvement général, je ne mange plus de viande dont la pauvre bête n’a jamais vu le jour, je ne mange plus de poisson, qui le goût de viande, je ne mange plus de légumes autres que certifiés sans OGM, je ne mange plus de gluten car le blé c’est le mal, et je ne mange plus de lactose parce que passée l’adolescence le lait de vache c’est pas terrible…. Concrètement je dois manger quoi? Des graines de tournesol et des légumes crus uniquement dénichés dans la coopérative de petits producteurs au fin fond du la porte des Lilas ( sans offense j’adore la porte des Lilas). 

 

make-my-lemonade-recette-donuts1

 

Je ne sais plus. Hier ce fut un choc, j’errais dans un monoprix l’âme en peine, le panier vide. Plus j’avançais dans le magasin plus je flippais, comme agressée par les packagings. Comme la sensation étrange que j’allais manger du marketing ce soir. Je me dirige donc naturellement vers le rayon “bio”. Et bien oui c’est bien connu “bio” rime avec packaging “moche”. C’est la misère le rayon est quasi vide, toute la rue de Crimée a dû avoir la même prise de conscience que moi aujourd’hui. J’avais envie de tester un repas certifié “gluten free”, saupoudré de graines de courges et de quinoa. C’est raté.  Je rentre donc chez moi pas bredouille mais avec de quoi faire des “tomates farcies”. Cette idée lumineuse m’est apparue après 1H30 d’errance terrifiée dans un monoprix bondé.

Vous allez me dire mais quand même tu faisais comment avant? Je fermais les yeux, je crois. Cela va faire 8 ans que j’ai quitté le nid familial. J’ai eu différentes phases alimentaires. La phase régression puissance 1000 à manger des petits pots de bébé, puis la phase petit déjeuner à n’importe quel moment de la journée, puis la phase fauchée à manger des soupes chinoises 3 fois par jour, puis la phase hyperprotéiné, si vous croisez le docteur Dukan, mettez lui un petit coup de tête de ma part, J’en passe et des meilleures. Jusqu’au jour où je suis devenue sédentaire ( en couple ) et où j’ai pris mon pied à faire des petits plats pour deux… Et puis la phase de séduction passée, le boulot s’est carrément intensifié cette dernière année, je l’avoue, j’ai délaissé les menus équilibrés, et je me suis spécialisée dans les desserts ( dont j’essaie toujours de limiter la casse au moment de l’addition sucrée, quand même ). J’ai l’impression de manger par nécessité en ce moment et non plus par plaisir… J’ai lu le très bon article de Lili hier qui parle du jour où elle est devenue “une connasse”, en rayant de son alimentation le lactose et le gluten… Très drôle. Ça me parle ce regain d’énergie et ces contraintes qui développent la créativité… J’ai envie de faire le test, un mois pour voir la différence et puis je verrai bien, de toute façon on en reparle.

Evidemment je vous parle de ceci en vous montrant ma recette de mini donuts. J’aime bien être une nana pleine de contradictions… 

 

make-my-lemonade-recette-donuts2

 

Pour faire ces mini donuts (18 environ) , idéaux pour un café gourmand ou pour ramener dans vos bureaux remplis de freak control de la calorie. Pour réaliser cette recette, j’ai utilisé cette machine, dont j’avais envie de puis très longtemps… Promis dans quelques semaines je referai une recette de donuts gluten free! 

 

  • – 250 g de farine,
  • -1/2 c à c de bicarbonate de soude,
  • -1/2 c à c de sel,
  • -75 g de cassonade,
  • -1 oeufs,
  • -70g de beurre doux,
  • – le zeste et le jus d’un demi citron.

Dans un saladier mélangez ensemble la farine préalablement tamisée, le bicarbonate de soude, et le sel. Dans un petit bol faites fondre le beurre au bain marie, ajoutez l’oeuf ainsi que le jus du demi citron, et la cassonade; fouettez énergiquement afin d’obtenir un mélange bien lisse. Incorporez le second mélange dans le premier, mélangez délicatement et ajoutez en touche finale le zeste du demi citron. Graissez votre moule avec un peu de beurre pommade et faites cuire vos mini donuts le temps indiqué sur votre “gaufrier”.

Faites les refroidir un peu avant de procéder à la déco de vos donuts.

 

make-my-lemonade-recette-donuts3

 

Ici j’ai utilisé un glaçage royal, pour ce faire, vous avez besoin de:

  • -1 demi blanc d’oeuf ( je sais c’est pas simple ),
  • – 100g de sucre glace,
  • – un peu de colorant jaune, 
  • – des petites billes de sucre blanches, 
  • – des éclats de noisette, 
  • – des copeaux de chocolat blanc, 
  • – et tout autres petites décos dont vous avez oublié l’existence au fond de vos placards.

Mélangez tout d’abord le sucre glace et le blanc d’oeuf, jusqu’à l’obtention d’une pâte bien lisse et crémeuse. Séparez votre préparation en deux et ajoutez quelques gouttes de colorant jaune dans l’une de vos deux préparations. Trempez votre donut dans le glaçage, puis saupoudrez les décorations sucrées de votre choix! Et régalez vous! 


Article précédent Article suivant