Comment coudre une robe Hayet ?

Comment coudre une robe Hayet ?

Voici Hayet , la robe qui vous suivra tout au long de la journée... et du week-end ! Pour les petits et grands événements, elle reste votre alliée pour une touche élégante. Ample et confortable au niveau du buste, elle est plus proche du corps au niveau de la jupe, mais reste néanmoins confortable avec des plis sur le devant et une fente en bas de la jupe. Bien sûr elle a des poches et vous pourrez tout à fait les mettre en valeur comme nous, en jouant sur le motif du tissu. 

Nous avons choisi une popeline stretch de coton (97% coton, 3% élasthanne) pour ce modèle, mais ce n'est pas forcément le tissu le plus conseillé pour ce projet. En effet, avec ses manches chauve-souris, les tissus un peu épais risquent de faire des plis assez disgracieux au niveau des bras. Dans la liste des tissus idéaux : les popelines fines (elle sera ravissante dans un tissu Liberty), le crêpe ou double-crêpe ou crêpe envers satin, le satin, les dentelles légères, les tissages propres à la soie (twill, pongé, satin), ou pourquoi pas partir sur de l'extravagant avec un lamé ! Pour ce qui est des accessoires, nous avons décidé de mettre des boutons mais vous pouvez tout à fait prendre un long zip qui sera à poser de l'encolure à la jupe dans ce cas. 

Pour coudre Hayet, il vous faudra :
-2m20 de tissu en 1,40m de laize,
-2m40 de biais ton sur ton si vous ne le faites pas dans le tissu de la robe,
-4 boutons de 10 ou 12mm de diamètre,
-30cm de queue de rat,
-un zip invisible de 18cm.

Pour la vidéo, elle est disponible ici, et pour le patron c'est par ici
On vous retrouve dans un style complètement différent le mois prochain avec Polette, et d'ici-là, bonne séance de couture !
21 juin, 2022 — Laure Goussain
Comment coudre une combishort Darling ?

Comment coudre une combishort Darling ?

Voici Darling, la combi prête pour sauter le pas vers l’été et profiter des balades en plein air. Confortable, elle n’oublie pas de rester pratique avec ses grandes poches, son zip sur le devant et son col cavalier qui lui donne un esprit de tenue de pompiste. Trouvez un zip avec un joli curseur ou une boucle un peu vintage pour une touche d’originalité !

Nous avons choisi de coudre Darling dans une popeline de coton imprimée Damier de la collection Soul Trip qui sera bientôt disponible sur le site. En revanche, cette matière étant un peu fine, nous avons thermocollé plus de parties que d'habitude (notamment les poches pour éviter les effets de transparence). Nous vous conseillons donc de choisir un tissu avec un peu plus de tenue, surtout si vous choisissez un zip métallique un peu lourd. Nos choix préférés restent le velours milleraies ou corduroy pour l'hiver, la gabardine, les tissus sergés, les toiles de pantalon, le denim, le seersucker, ou le chambray. Comme pour Dylan, vous pouvez vous amuser à faire des piqûres en fil contrasté, un peu épais, ou au contraire garder des finitions sobres avec des piqûres nervures. D'ailleurs, rien ne vous empêche de transformer Darling en combi-pantalon en mixant le haut de Darling avec le pantalon Dylan ! 

Pour coudre Darling, il vous faudra :
-2m de tissu en 1m40 de laize ou 2m55 de tissu en 1m10 de laize,
-du thermocollant pour le col et la ceinture,
-1 zip de 50cm de long,
-1 boucle de ceinture d'un intérieur de 5cm avec ardillon,
- 6 oeillets.
Et pour de l'aide, la vidéo est par ici.

Vous pouvez trouver des zips assez facilement dans les merceries (le nôtre vient de chez Fil 2000) et pour les boucles de ceinture nous vous conseillons de chiner en brocante, sur Etsy, ou pourquoi pas de faire recouvrir en tissu une boucle (la plupart des merceries propose ce service). Bien sûr, vous pouvez tout à fait partir sur une ceinture à nouer ou en utiliser une qui se trouve dans votre placard !

Ce patron était le dernier du printemps, et on vous retrouve cet été avec les patrons des robes Hayet et Polette et de la combinaison Flora, toutes les trois idéales pour la période estivale !

Bonne séance de couture et à bientôt !

 

27 mai, 2022 — Laure Goussain
Comment coudre un bob Dido ?

Comment coudre un bob Dido ?

Voici Dido, un peu extravangant mais si mémorable que vous serez la star sur la plage cet été ! Entre bob et capeline, car on ne savait pas choisir entre les deux, il se prête à tous les tissus, à condition de le thermocoller et de bien faire les multiples surpiqûres qui ornent sa visière. Rajoutez-lui un joli cordon en coton et un stoppeur pour pousser le détail jusqu'au bout, et voilà !

Très facile à coudre, vous pourrez le terminer en une après-midi, coupe du tissu comprise, et si vous faites des jaloux.ses, vous pourrez en offrir en cadeau (on compte sur vous) ! Nous avons utilisé de notre côté notre tissu daisy rose, ainsi qu'une doublure satin à pois, la polka pink, que vous pourrez trouver ici et ici. Pour le cordon et le stoppeur, nous les avons trouvés au marché St Pierre, mais vous pourrez aussi en trouver en mercerie en ligne. Dido est un patron uniquement réservé aux abonné.e.s, c'est une petite attention que vous trouverez toutes les fins de trimestre, aux mois de Février (notre patron Cindy était arrivé un peu en retard), Mai, Août et Novembre. Il signe le début des beaux jours, avec le patron Darling qui sera disponible fin du mois. 

Pour coudre Dido, il vous faudra :
-0,7m de tissu en 1,40m de laize ou 0,9m en tissu de 1,10m de laize,
-0,5m de doublure en 1,10 de laize,
-0,5m de thermocollant,
-1m de cordon coton de 5mm,
-1 stoppeur,
-avoir un abonnement (c'est par ici que ça se passe).

Bonne séance de couture !

20 mai, 2022 — Laure Goussain
Comment coudre un pantalon Dylan ?

Comment coudre un pantalon Dylan ?

Voici Dylan, le pantalon avec un petit air d’années 90, mais taille haute ! Sa coupe simple qui allonge la silhouette est mise en valeur par des détails aux poches et des jeux de double surpiqûres. On ne peut que vous conseiller de faire ces dernières en fil contrasté et encore mieux, en fil cordonnet, cependant si vous voulez gagner du temps, vous pouvez les faire en ton sur ton, ou faire des surpiqûres simples.

Pour le choix du tissu, pensez à prendre une matière avec un peu de tenue. De notre côté, nous avons opté pour un tissu avec un tissage reps (qui offre un effet de cannelures) couleur chocolat, dans un mélange de coton, laine et polyester venant de la boutique Les étoffes du Sentier. Pour un effet à peu près similaire, partez sur un velours ou une gabardine ! Bien sûr, selon le look que vous voulez avoir, les déclinaisons sont infinies. Pourquoi pas partir sur un pantalon bicolore en laine froide pour un pantalon de costume revisité? Ou bien en denim délavé avec des surpiqûres contrastantes pour un vrai revival 90's. 

Nous avons fait le choix de faire les surpiqûres en fil cordonnet blanc, et si vous souhaitez faire de même, on vous conseille de préparer vos cannettes à l'avance de fil ton sur ton et de fil cordonnet, car il faudra jongler entre les deux. Faites aussi attention au choix de votre aiguille à coudre, elle devra être suffisamment solide pour supporter le fil cordonnet, mais pas trop épaisse si votre tissu est un peu fin. Si vous aimez l'effet contrastant mais que votre matière est fine, le choix le plus prudent est de partir sur du fil classique ! 

Pour réaliser Dylan, il vous faudra :
-2m50 de tissu en 1,40m de laize ou 2m70 en tissu de 1,10m de laize,
-1 bouton de 20 ou 22mm de diamètre,
-1 zip pantalon de 20cm,
-du thermocollant si besoin pour la ceinture,
-du fil cordonnet si besoin.

N'oubliez pas que le livret et la vidéo (ici) sont là pour vous guider !

On vous souhaite une bonne séance de couture et on vous retrouve au mois de mai avec la combishort Darling et un petit bonus pour les abonné.e.s pdf ! 

 

28 avril, 2022 — Laure Goussain
Comment coudre un top Cindy ?

Comment coudre un top Cindy ?

Voici Cindy, la petite surprise en exclusivité pour les abonné.e.s pdf ! Ce top croisé portefeuille est parfait pour commencer la journée du bon pied, sans se prendre la tête le matin. Très simple en apparence, il a quelques jolis détails comme ses fronces au poignet et ses manches chauve-souris, et surtout vous pourrez l’adapter facilement. Coordonnez-le à une jupe comme Anaëlle pour un esprit à la Mad Men ou un pantalon large pour un côté 70’s, il saura tout à fait trouver sa place dans votre garde robe.

Du fait des manches qui sont dans le prolongement du buste, on vous conseillera une matière souple pour avoir de jolis plis. Fuyez les matières trop gonflantes ou craquantes. Les voiles et popelines fines restent de bon choix (nous avons choisi de notre côté notre popeline de viscose Grandes Fraises pour la coordonner avec la jupe Anaëlle) mais vous pouvez partir sur de la gaze, du seersucker, de la flanelle ou de la broderie anglaise... Ou même pourquoi pas en organza (oui c'est une matière craquante, mais la transparence compense) ou en tulle brodé !

Pour réaliser Cindy il vous faudra :
-1,50m de tissu en 1,40m de laize,
-du thermocollant,
-4 boutons de 10mm de diamètre,
-2 boutons de 18mm de diamètre,
-du fil élastique,
-optionnel : une pression à coudre à la main.

Choisissez de jolis boutons, n'hésitez pas à essayer le modèle avant de broder les boutonnières et coudre les boutons pour ajuster au mieux, et si vous souhaitez refermer le décolleté, cousez une petite pression à la main !
Et pour vous abonner, c'est par ici !

Bonne séance de couture !

 

31 mars, 2022 — Laure Goussain
Comment coudre une blouse Destiny ?

Comment coudre une blouse Destiny ?

Voici Destiny, une blouse qui ne vous laissera pas de marbre avec ses volants, ses smocks, ses manches bouffantes et son petit col froncés. Oui, rien que ça. Et même si les premières étapes sont longues, très longues à réaliser, le reste est assez facile et le résultat sera si satisfaisant que vous en oublierez le temps passé sur les lignes de smocks ! Et si vous avez pensé à prévoir un peu plus de temps et de tissu, rajoutez une jupe avec une ceinture élastiquée et hop ! Vous obtenez une magnifique robe !

Pour le choix de la matière, attention à ce qu'elle soit assez solide pour supporter les innombrables lignes de smocks. Évitez les tissus tissés trop lâchement, pour cela, prenez votre tissu dans chaque main entre le pouce et l’index, et tirez doucement mais fermement comme si vous testiez l’élasticité. Si le tissu se déforme sous vos pouces ou que l’espace entre les fils de chaîne devient très visible, le tissu ne pourra pas supporter les smocks.

Pour réaliser Destiny il vous faudra :
-2m de tissu en 1,40m de laize,
-1 bouton de 10 ou 12mm de diamètre,
-20cm de biais,
-du fil élastique à smocks.

On vous conseillera tout de même de partir sur une matière légère et un peu transparente, vous retrouverez nos recommandations dans le livret et n'oubliez pas que la vidéo est aussi là pour vous aider ! Retrouvez le patron ici.

Pour les abonné.e.s pdf, on vous retrouve demain avec un petit bonus, la blouse Cindy qui sera une exclusivité pdf, sans vidéo, mais toujours avec le livret et les patrons en A4/US letter et A0, gradés de la taille 34 à 48.

Bonne séance de couture ! 

30 mars, 2022 — Laure Goussain
Comment coudre une jupe Anaëlle ?

Comment coudre une jupe Anaëlle ?

Voici Anaëlle, la jupe très va-va-voom sans en avoir l’air ! Près du corps mais confortable avec sa ceinture semi-élastiquée, elle découvre vos jambes dès que vous vous mettez en mouvement avec son panneau en portefeuille sur le devant. De petites pinces se cachent sur le devant et le dos pour galber, et les poches habillent la jupe tout en la rendant pratique !

Nous avons décliné ce modèle dans notre gabardine coton stretch à fraises disponible ici mais de manière générale pour cette jupe, nous vous conseillons fortement de prendre une matière avec au moins 2% d’élasthanne. Par habitude, nous préférons la gabardine ou la popeline de coton mélangé, mais rien ne vous empêche de partir sur un milano (qui est une maille), un ottoman, un satin-cuir, un faux daim/suédine, une toile denim ou un velours côtelé ou milleraies. Attention si vous ne prenez pas une matière élastique, on vous conseille de faire une toile pour vérifier si vous devez élargir au niveau des hanches (et on fait le test en s'asseyant et non debout ! ).
Pour la partie élastiquée, vous pouvez prendre de l’élastique de 3, 4 ou 5cm de large selon le coloris que vous souhaitez. Pensez bien à suivre les indications sur le patron pour connaître la longueur par taille. Et dernier conseil pour la route, vous pouvez tout à fait réajuster au niveau des hanches ou raccourcir la jupe si vous le souhaitez !

Pour réaliser Anaëlle, il vous faudra :

-1m35 de tissu en 140cm de laize ou 1m55 de tissu en 110cm de laize,
-30cm de thermocollant,
-1 zip invisible de 18cm de long,
-un crochet pantalon (ou un bouton, ou encore un crochet à coudre à la main si vous préférez),
-de l'élastique de 3, 4 ou 5cm de large (pour la longueur, regardez sur le patron).

La vidéo est disponible ici et le livret ici !
Bonne séance de couture !

25 février, 2022 — Laure Goussain
Comment coudre une blouse Noah ?

Comment coudre une blouse Noah ?

Voici Noah, la blouse très facile à faire si vous avez déjà l’habitude des fentes indéchirables ! Et si ce n'est pas le cas, elle est un très bon patron pour s'y entraîner ! Rapide à faire, elle fera partie de votre dressing en un claquement de doigts. Ses jeux de fronces à l'encolure, aux épaules et aux manches la rendent romantique, et permettent un joli volume, ses poignets hauts et boutonnés apportent une touche délicate et son col montant mettra en valeur votre cou.

Le tissu est issu de la collection de novembre dernier, il s'agit de notre viscose Gianni. Et à ce propos, vous pouvez retrouver nos nouveaux coupons de tissu ici ! 
Pour ce modèle, nous vous conseillons plutôt une matière fluide, n’hésitez pas à vous amuser à la faire en popeline craquante ou en organza pour de la transparence. Pour un esprit plus hivernal, optez pour du satin ou du velours fin. Et sinon, le twill reste une très bonne base. Jouez avec les rayures et les motifs ou choisissez de beaux boutons sur une belle couleur unie. Pour les boutons, nous vous conseillerons de les prendre de 14mm de diamètre, et comptez-en 8. Pour vraiment un esprit vintage, n’hésitez pas à appliquer des galons ou un ruban de dentelle au niveau des coutures d’encolure et de poignet !

Pour réaliser Noah il vous faudra :
-2,1m de tissu en 1,40m de laize,
-8 boutons de 14mm de diamètre.

La vidéo explicative est disponible ici. Pour le livret et le patron, c'est par ici

Bonne séance de couture !

31 janvier, 2022 — Laure Goussain
Ré-utiliser ses chutes de tissu : le sac Ninou

Ré-utiliser ses chutes de tissu : le sac Ninou

Après avoir terminé de coudre la salopette Aldo, il nous restait des chutes de tissu, vous voyez desquelles on parle : celles qui ne sont pas assez grandes pour faire un nouveau projet, souvent en bandes longues, ou avec des trous de formes étranges... Après s'être creusé la tête, on s'est dit qu'on pourrait vous proposer un petit patron bonus de fin d'année pour mettre en avant ces morceaux de tissu qui partent si souvent à la poubelle. 

Bien entendu, nous vous proposons une version avec les chutes coincées entre deux pièces de vinyle, mais si vos morceaux sont assez grands, vous pouvez tout à fait :
-faire un patchwork avec des morceaux de tissus différents (partez sur des formes géométriques ou des carrés de 5cm sur 5cm),
-faire le sac entièrement en tissu (pensez à le thermocoller pour un meilleur résultat),
-ou alors zapper le tissu et le faire entièrement en vinyle.


Quelques conseils tout de même pour le vinyle, pensez à le prendre un peu épais, aux alentours de 500gr/m2 pour une bonne épaisseur, et n'oubliez pas de régler sur un point large (5) et ne faites pas de points d'arrêts. Prenez une aiguille de machine à coudre neuve, cuir ou denim, ou normale en 80/90. Pour les endroits qui vont subir de la tension (passants), n'hésitez pas à utiliser de la colle en renfort. Vous pouvez tout à fait changer les finitions, poser du biais en bordure, zapper le matelassage, ne pas mettre de passants et transformer le sac en pochette, rajouter des poches à l'intérieur... Pour l'anse, vous pouvez trouver de très jolies chaînes en acrylique, ou ré-utiliser la chaîne d'un vieux sac.

Pour réaliser Ninou, il vous faudra :
-0,4m de vinyle en 1,30m de laize,
-des chutes de tissu d'anciens projets (n'hésitez pas à mélanger les couleurs),
-2 mousquetons ou boucles,
-une chaîne ou anse de sac à main,
-un rectangle de 25cm sur 7,5cm en thermo très rigide ou carton pour le fond de sac,
-si vous le souhaitez, des patins de sac, et une fermeture de sac.

Le patron est disponible uniquement dans l'espace abonnement pdf ici. On a hâte de voir vos réalisations et on vous souhaite de beaux projets couture en cette fin d'année !

27 décembre, 2021 — Laure Goussain
Comment coudre une salopette Aldo ?

Comment coudre une salopette Aldo ?

Voici Aldo, la salopette qui mixe pantalon parfait avec un top façon bretelles larges. Taille haute, la partie pantalon est flatteuse avec sa découpe au milieu de la jambe. Vous aurez 2 poches italiennes sur le devant et 2 poches plaquées dans le dos pour transporter toute votre vie. Et pas de panique pour les bretelles, elles sont ajustables dans le dos pour un maximum de confort.

Nous avons choisi un polyester au toucher laine pour l'hiver, avec un gros carreau comme on les aime. Celui-ci vient de chez Moline. Mais vous pouvez tout à faire partir sur une toile denim avec des surpiqûres contrastées pour un esprit bleu de travail ou un beau tissu un peu chintzé pour une combinaison à sortir lors des grandes occasions. On vous conseille en revanche de faire attention à l'épaisseur de votre tissu, surtout au niveau des bretelles, et s'il est trop épais, pensez à doubler l'intérieurs des bonnets et bretelles avec de la doublure. Et pour les surpiqûres, c'est selon votre goût, elles sont tout à fait optionnelles !

 
Pour réaliser Aldo il vous faudra :
-2,8m de tissu en 1,40m de laize ou 3m70m en 1,10m de laize,
-1 zip pantalon de 18cm,
-une pression à coudre à la main,
-2 sets de boucles réglables rectangulaires.

Vous retrouverez la vidéo détaillée ici et le patron ici.
Profitez-en pour jeter un coup d'oeil sur notre site ! Vous y trouverez de jolies idées cadeaux pour les fêtes de fin d'année, nos derniers patrons et notre boîte de couture Bohin x Make My Lemonade. 


On vous souhaite une bonne séance de couture et à bientôt !

10 décembre, 2021 — Laure Goussain
Comment coudre une robe Bao ?

Comment coudre une robe Bao ?

Voici Bao, une robe ajustée, idéale pour les petites ou grandes occasions avec ses jeux de découpes sur le devant et le dos qui permettent de flatter la silhouette. Un peu décolletée dans le dos, mais pas trop, elle garde caché l’attache de soutien-gorge. Quant à la fente au dos de la jupe, elle permet de conserver une amplitude de mouvement lors de la marche. Et vous pourrez tout à faire l'adapter en version courte !

Pour la garder près du corps, nous avons exceptionnellement fait des valeurs de coutures plus petites, qui sont différentes à droite et à gauche de la robe pour s'adapter au grand zip invisible caché dans la couture côté. Ce sera d'ailleurs la seule petite difficulté de ce modèle, mais avec un peu de patience, vous pourrez y arriver sans problème ! À l'aide de la vidéo ici et du livret, vous aurez toutes les astuces nécessaires.

Pour le tissu, les choix sont multiples, du jacquard un peu rigide comme le notre (il s'agit d'un coupon que l'on nous avait offert au tout, tout début de Make My Lemonade, merci Marion ! ) jusqu'au léger plumetis en coton ou une dentelle aérienne pour l'été, nous vous demandons juste de faire attention aux manches qui sont près du corps. Faites un test en toile avant d'attaquer la découpe du tissu. Si ça coince, deux options s'offrent à vous :
-élargir légèrement le patron au niveau du biceps et du coude (pensez à bien essayer bras plié ! ),
-ou si votre tissu est un peu élastique, vous pouvez couper les manches en biais au lieu du droit-fil !

Pour coudre Bao il vous faudra :
-2,3m de tissu en 1,40m de laize ou 3m30m en 1,10m de laize,
-2m de biais,
-1 zip invisible de 50cm,
-1m de doublure en 1,40m.

Bonne séance de couture !

24 novembre, 2021 — Laure Goussain
-Lemonade Couture Club - Astuce 3 : Utiliser son patron

-Lemonade Couture Club - Astuce 3 : Utiliser son patron

Débuter en couture demande un peu d'organisation surtout lors des premiers pas, et même si vous avez envie d'aller vite pour finir votre projet (on vous comprend), ne tombez pas dans le piège, suivez scrupuleusement les étapes de prise de mesures, de préparation du tissu avant de vous attaquer à votre vêtement et pensez prévoir un jour de marge en plus de couture pour avoir un résultat parfait et des finitions qui feront votre fierté.

La prise de mesures :
C'est une étape indispensable. N'hésitez pas à garder un carnet avec vos mensurations, que vous prendrez quelques fois par an pour suivre les fluctuations de votre corps. Prenez vos mesures déshabillé.e, en sous-vêtements. Si vous avez l'habitude d'avoir un soutien-gorge adoré, mettez-le ! N'oubliez pas de respirer avant chaque mesure et ne trichez pas. Oui, parfois ce n'est pas le tour de taille ou de hanches attendu, mais soyez indulgent.e avec votre corps, il vit et vos vêtements doivent être confortables avant tout !
Tour de poitrine, tour de taille, tour de hanches sont les mesures B.A.-BA, et avec le temps vous pourrez compléter vos prises de mesures avec des longueurs (par exemple de buste et de jambes) ou d'autres tours (de cuisses, de bras) et adapter de mieux en mieux vos habits.
On vous conseille de prendre un mètre ruban assez solide, en évitant ceux entièrement en plastique, et si vous aimez varier les marques de patrons, vous pouvez en trouver avec une face marqué en centimètre et une face en pouce, très pratique !
Dernier conseil : la matière des mètres ruban est sensible à la chaleur, ne le laissez pas traîner près de votre fer à repasser, il risque de se déformer et se fausser.

Choisir la bonne coupe et le bon tissu :
Avec l'expérience, coudre ses vêtements permet de vraiment faire du sur-mesure, mais n'oubliez pas d'anticiper comment réagit votre corps et comment bouge le tissu. De même, vous verrez que certaines coupes vous iront mieux que d'autres. Il faut savoir conjuguer tous ces éléments pour obtenir une coupe impeccable, et malgré tout, il peut y avoir des ratés quand on débute (le tissu est plus gonflant qu'anticipé, ou il est très mou et se met à pocher, ou il réagit mal au lavage ou au fer à repasser... ) . N'hésitez pas à garder des notes sur les tissus que vous aimez travailler et comment ils réagissent sur vous.
Quelques conseils, pour un pantalon taille-haute dans un tissu un peu rigide et épais, et si vous avez tendance à avoir le ventre un peu gonflé après le repas, pensez à rajouter un peu de marge entre le tour de taille et le tour de hanches. Pour les jupes et robes, même si vous aimez les avoir près du corps, n'oubliez pas d'être à l'aise au niveau des cuisses et des hanches surtout lorsque vous vous asseyez au risque de craquer les coutures. Prévoyez un centimètre de confort ou décalez légèrement le bouton de vos chemises au niveau de la poitrine pour ne pas avoir la patte de boutonnage qui s'écarte lorsque vous respirez. Si vous savez que votre corps change souvent de morphologie en fonction du stress ou des saisons, faites des valeurs de coutures de 2cm ou 2,5cm au lieu de 1cm pour pouvoir facilement rétrécir ou agrandir, et, astuce à ne pas oublier : faites des surjets sur des coutures ouvertes et non couchées pour vous faciliter les étapes de désassemblage ! 

Prendre son temps et organiser son planning :
Il faut parfois accepter d'aller un peu plus lentement pour prendre le temps de faire les choses bien. Pour un projet simple, comptez au minimum deux journées. Une journée pour anticiper vos finitions, vérifier vos fournitures, préparer votre tissu et le couper.
Puis une journée dédiée à l'assemblage à la machine à coudre et aux finitions éventuelles à la main. 
À cela, vous devez aussi compter les heures d'assemblage de patron si vous les téléchargez en pdf, ainsi que la copie sur du kraft. Cette étape de copie n'est pas obligatoire mais elle vous permet de garder votre patron de base intact et de le réutiliser par la suite, ce qui est très utile s'il faut recoudre pour soi dans une taille différente ou pour une autre personne. De même, votre patron sera plus lisible si vous êtes amené à le modifier (pour rallonger les jambes ou ajouter un peu de marge).

Le matériel :
Un bon matériel vous fera gagner beaucoup de temps, mais on comprend que la couture demande de la place et du budget.
Réfléchissez dès le départ à ce que vous voulez faire en couture : des vêtements, des accessoires, du linge de maison ? Quelles sont vos matières préférées ? Si vous travaillez essentiellement des pièces simples en coton, une bonne paire de ciseaux et des stylos effaçables ou crayons suffisent amplement. Vous voulez vous tester aux matières délicates ? Il est peut-être temps d'investir dans un cutter rotatif, des épingles surfines et une surjeteuse. Vous travaillez les matières molletonnées ou moelleuses ? Les poids et une craie vous seront indispensables. N'hésitez pas à demander conseil à vos proches qui cousent ou en magasin. Prêtez-vous vos matériels pour tester avant d'acheter, cela évitera d'encombrer inutilement votre boîte de couture. Et même si cela demande un petit investissement certains objets méritent que l'on y mette le prix pour moins de galères : une bonne machine à coudre, les épingles, les aiguilles, les ciseaux sont les exemples les plus courant.

Le lexique et les techniques :
Selon les marques de patrons, le lexique peut différer légèrement mais reste sensiblement le même. Internet regorge d'informations si vous avez un doute et vous y trouverez facilement les synonymes utilisés ainsi que les traductions. Nous avons inclut un mini-lexique en fin de livret des patrons pour les termes les plus basiques, mais vous pouvez trouver également des livres spécialisés si besoin.
Quand aux techniques, elles sont très personnelles et dépendantes de vos projets de couture. Vous avez dû voir des membres de la famille utiliser telle ou telle manière de nouer un fil, pointer un marquage, coudre un bouton ou couper le tissu, et c'est très bien ! Chacun à sa façon de faire et cette transmission est primordiale, de votre côté, vous prendrez sûrement des habitudes qui vous correspondent le mieux.
Cependant, on ne peut que vous encourager à chiner des livres en brocante ou vide-greniers, car ils apportent un savoir-faire notamment sur des techniques de couture à la main et finitions, parfois oubliées, qui pourtant pourront vous donner un résultat proche de la haute couture. N'hésitez pas à les tester tranquillement hors d'une séance de couture, sur des chutes de tissu, pour voir les difficultés éventuelles, apprendre à répéter les gestes mais aussi imaginer les adaptations à réaliser selon les patrons et les tissus.
Et notre dernier conseil pour la route : bien qu'on les appelle "finitions", elles sont la garantie d'un beau travail et doivent être anticipées le plus en amont possible. Prenez-donc bien le temps d'y réfléchir avant de couper votre patron et votre tissu !

Vous trouverez la totalité de la vidéo ici et on vous dit à bientôt pour le tuto de la robe Bao.

09 novembre, 2021 — Laure Goussain